Fernand Raynaud

Le plus grand comique des années 1960

début dossier fevrier 2005 : maj 23-03-2011 Claude Bandiera

Retour accueil du Biclou

Fernand Raynaud (1926-1973)

. Chapeau trop petit, accent lyonnais prononcé, un air bête feint, démenti par des yeux vert clair, brillants et malicieux... Fernand Raynaud sait utiliser le mass medium qui s'affirme rapidement comme le plus puissant et le plus efficace, la télévision.

 

Il met en scène des sketches dans lesquels il joue chaque personnage. Certains, immortalisés sous forme de scopitones (ancêtres des clips), demeurent des modèles du genre. Chaque saynète imaginée par Fernand Raynaud trouve le moyen de devenir succès national. Certaines phrases s'inscrivent dans la mémoire collective :
  • "Bourreau d'enfants !",
  • "Tiens, v'là le hallebardier",
  • "Vous-z-auriez pas vu ma sœur ? ",
  • "Les œufs cassés " (sont donc moins cher)... « alors cassez m'en une douzaine »... ;
  • le client chez le tailleur avec un costume qui, de toute évidence ne lui va pas : "Y'a comm'un défaut" ;
  • "C'est étudié pour" (seriné à l'enfant qui pose des questions embarrassantes) ;
  • constat hypocrite du paysan qui prétend ne plus gagner sa vie : "Ça eut payé !" ;
  • réponse du manuel militaire quant au temps de refroidissement du canon : "Un certain temps" ;
  • "Tonton, pourquoi tu tousses"
  • "22 à Asnières"
  • On a mangé ... du melon de melun

Un lien vers YouTube et les scteach de Fernand Raynaud