Bambée en vallée d'Arve : Faverges Sallanches Annemasse Genève

lien vers topo guide viarhona leman-mer

Carte : cycler en vallée d'arve et tour des bornes 2014Le but de cette bambée fut de reconnaitre les routes les plus cyclables en cette vallée étroite.
Il s'agit de se faufilé de bœuf entre: autoroute, nationale, Arve, chemin de fer industries et Shadocks.
Pas de chance, sta matin' : il pleut.
Mais que dit la météo des ondes, à usage d'endormissement du peuple : "Pluies éparses"
Fi des gouttes, nous décollons donc des neuf heures de Faverges, non sans avoir salué notre colocataire et enfilé la fameuse capote bleue type facteur, et non l'inverse.
La route des gorges de l'Arly étant toujours en travaux, et ceci depuis 60 ans, c'est par Soney, Ugine et Héry fumet et Megève que nous atteignons Sallanches
La ville est Assez calme en cette période et retrouvons la piste dite cyclable à pont saint martin puis Magland, nous sans avoir une érection devant la cascade de l'Arpenaz, qui tombe de 270 m telle une immense douche.
Nous tentons sans succès le passage par l'envers de Magland pour serrer les fesses sur la D1205 ou décidément rien n'évolue côté circulation des cycles.
Cluses est Tatin comme la tarte malgré tout, et il suffit alors de suivre l'Arve juska Bonneville en compagnie de tata Huguette une cyclote indigène.
Ayant refait les niveaux au petit casino du bourg, c'est par La Côte d'Hyot, Faucigny qui nous avons le loisir d'admirer la vallée de Faucigny, le genevois et le bas chablais.
Marcellaz pont de fillinges : il faut se faufiler entre les bagnoles revenues de Gnef et  nous louvoyons un peu par fillinges Loex Arthaz pont notre dame et Vetraz Monthoux.
L’entrée dans Annemasse sur un route honteuse et d'un autre temps, où les cycles ont étés lamentablement oubliés, n'est pas une sinécure. Mais heureusement Fanette connait la contrée
Flip flap, gauche droite, giratoire , gare d’Annemasse voici Ambilly, la Suisse voisine tout de suite plus agréable à rouler.
Nous passons entre les HLM de Vandoeuvres et Cologny, pour arriver au bord du lac de Genève.
C’est par le quai du mont blanc, jaune de monde et puis Chambésy chez Nadine que nous posons sacoches à Meyrin chez Josette, ou nous fêterons nos retrouvailles arrosées et d'un domaine des Faverges et puis d'une Amigne mousseuse de chez Vouillamoz, afin de recharger les oligo-éléménts dissous apr ces 154 km :
photos
Retour le lendemain par le chemin des écoliers

 

panorama du bas chablais 2014

 

rade de genève mai 2014