topo guide viarhôna
topo guide viarhôna

Tour du Léman et Grimpée à Novel : Etape 2 : Retour Genève

Montée-a-NovelNuit de chine, face à la mer intérieure qu'est le Léman, à l'hôtel Le National à st Gingolph, petit déjeuner prestement avalé, nous voici fin prêt pour affronter la pente :

Quelques tours de roue sur la rue dite Nationale, et zou nous attaquons tout droit dans le pentu direction Novel : Pas d'erreur : il suffit de suivre la route plutôt ardue, mais régulière, autour des 8 % et ceci durant 8 km .

Notre Allure de sénateur, nous laisse largement le temps d'entrevoir au travers de la frondaison, amaigrie par l'automne, le Léman, en contrebas ; alors que les rochers des montagnes sont de plus en plus impressionnants, fantasmagoriques, voire inquiétants, nous donnant parfois l'impression d'être au Pays du matin calme: Le Grammont est majestueux, ainsi que la Dent d'Oche, qui apparait toute éclairée au détour d'un virage, en deçà du village de Novel.

Surprise, le village est beau, encore authentique, quoique légèrement abîmé par quelque rénovations péremptoires, mais on a vu bien plus pire en Sapaudia.

Clic clac, clic clac, il nous faut immortaliser cette première fois en ces lieux , car nous ne savons pas, tel Pascal, si nous y retournerons un jour.Village-de-Novel-Chablais

Mais, comme si cela ne suffisait pas, claudio, du genre maso, en rajoute un peu pour atteindre 11 km et 840 m de delta H, curieux de voir où se situe la fin de la route goudronnée.

La Planche, en effet comme Verdun, ça ne passe pas, ni en voiture, ni à bicyclette, peut être à VTT, mais au prix de quelques efforts et portages assassins : Nous n'irons pas au col de Neuvaz, et ne basculerons pas sous la dent d'Oche, ni sur l'autre vallée, qui doit être Châtel.

Retour Gingolph donc, par la directissime, côté suisse, pour cela il suffit de passer le pont sur le Rubicon, nommée Morges pour descendre côté helvétique, par une route très pentue : Les freins à disques démontrent alors leur utilité .

Nous sommes à présent de retour sur les bords du lac : et prenons la direction de Genève via Evian.

La route D 1005, n'a rien de folichon, elle est en effet très circulante et dangereuse pour les cyclistes.D1005-Gingolph-Evian

Et pourtant elle est le terrain de jeu de ViaRhôna et Eurovélo 17.

Cependant quelques timides tentatives de sécuriser un peu les villages, apparaissent, comme à Bret , Lugrin et Evian.

Nous irons vérifier si possibilité il y a de roulotter le long de la voie ferrée , bientôt comme le suggèrent les porteurs d'un projet cyclable entre Gingolph et Locum : Nous voyons bien fleurir quelques poteaux peinturlurés de rouge,, et si la place pourrait exister en effet à certains endroits, claudio est encore dubitatif.Eglise-Russe-Genève- exaltation-de-la-sainte-croix

Evian, jolie perle du lac est passée le ventre vide, Thonon également , notre ami JPM faisant la tronche.

C'est ensuite, tranquillement face au soleil couchant, par le chemin des écoliers, que nous regagnons le jet d'eau de Genève, par une voie, ma foi assez calme et agréable.

Nous gagnerons même le grand prix de la sécurité routière du canton de Genève, décerné par une Jante dame, étonnée et me déclarant non pas sa flamme, mais son admiration de me voir lui laisser le passage piéton : le premier de sa longue vie ..

Nonante huit km parcourus en ce jour, tour du lac bouclé, et retour à Tomme, vivant une fois de plus.