topo guide viarhôna

Récit randonnée 2017 Faverges par ViaRhôna : étape 1 : Faverges - Albertville - Valence Bourg st Andéol : 121 km

Topo-guide-léman-mer-viarhôna-via-pre-alpina

20-02-2017 maj 02-04-2017 Fiche contact

carte de la bambée 2017 du claudio de la savoie à Sète par ViaRhônaTel un palmipède, ne supportant plus le confinement, Claudio enfourche Mon Coeur en direction Balisage Viarhôna parc Jouvet Valence 2017d'Albertville, afin d'attraper le Ter pour Valence.

Quelques tchous tchous plus tard, les voici donc face au kiosque de Peynet sur la fameuse ViaRhôna, prêt à en découdre.

Cette fois ci le vent est du Nord, Mistral étant son nom, il sera un allié de poids pour cette bambée 2017 car, à présent Claudio court dans la catégorie des hommes enceintes.

Il suffit de passer le grand pont des Lônes, qui enjambe le grand fleuve, pour se retrouver en direction du Sud.

La voie est déserte, les pechers fleurissent, le niveau du Rhône est assez haut, ainsi que le mental des protagonistes.

Mon-Coeur devant Le Ter à Albertville en 2017La passerelle de la Payre est bien opérationnelle, profitons Zan : c'est le premier passage pour Mon-Coeur et Claudio :

Elle est un peu branlante, la passerelle, et claudio , très émotif pour un phacochère, en a des hauts le cœur, mais il finit par se rassurer en pensant tout haut que : Tout ce qui branle ne tombe pas ..

Rubicon alors franchi, on the road again , direction Baix , où ils constatent que des pelleteuses, creusent le long de la D 86, ce qui pourrait ressembler à Mon-Coeur la bicyclette du claudio devant passerelle  himalayenne de la Payre en 2017une piste dite cyclable .

Baix est un joli petit village, qui malheureusement a un aspect abandonné, tué par la désertification des campagnes, et de la route trop chargée de camions qui passent au ras des fenêtres.

Si j’étais président de la commune, j’essaierais de limiter et de décourager ces passages incessants, par quelques aménagements bien pensés, à défaut de rocade : Mais voila mon claudio tu Nez pas président, donc ferme là , contente toi de pédaler et de filer .

Nous filons en effet, outre du mauvais coton, par les ruelles adjacentes au plus près du grand fleuve : Romantique et historique, en effet, ces rues, à deux pas de l'axe principal.

C'est par la rue du stade et des champs que nous rejoignons un large chemin nouvellement empierré, chemin qui ressemble à ce qui deviendra ce printemps 2017, la passage de ViaRhôna.

Les pèchers qui fleurissent à foison, s'en réjouisse dailleurs comme nous,

Chemin faisant nous constatons que les travaux ont bien avancé ; chemin large et nivellé, ponts et passerelles posés sur les rubicons qui descendent de l' Ardèche : tout est prêt pour le passage des randonneurs et euses.

petit pont de bois sur ViaRhôna Baix 2017Présentement, il nous faut, à deux reprises, escalader et descendre buttes et talus sous le regard réprobateur des responsables du chantier, mais comme nous sommes jour de relâche et du seigneur, il nous sera beaucoup pardonné, et seul le regard dénote un certain agacement.

Paroles échangées, il s’avère que ViaRhôna déroulera son beau tapis noir, ou rouge, fin mai 2017.

Claudio, qui a le verbe rouspéteur fait remarquer que, à la sortie du chantier, un vaste cône de déjection, sorti tout droit de la montagne Ardéchoise, risque un jour de tout emporter à l'instar de l’ouragan de Stéphanie.

Bah , répondirent les co ; les co maîtres d’ouvrages et d’œuvres, cela se produira, peut être, dans 10 ou 20 ans ; la garantie decénnale sera passée ., et faire et défaire .. c'est faire ..

Nous voici à présent sur le magnifique tapis noir menant à Cruas et à la centrale, les retombées de celle-ci n'étant pas toutes négatives.

Magnifique elle l'est, à cet endroit la voie dite verte, déserte jusqu'au passage éclair d'un groupe de couraillons locaux, ma foi fort sympathique .

Le vent du Nord nous pousse bien heureusement, car la pédalée n'est guère efficace en ce début de saison, les premières ablutions, n'ayant pas totalement nettoyé foie et autres tuyaux.

Le franchissement du Rhône aux eaux boueuses , par la passerelle de Rochemaure, s'il constitue un point d'orgue et un passage émouvant, est toujours appréhendé par claudio ; seule mon coeur, pour qui cette bambée est une première , apprécie ce moment, à sa juste valeur.

Ouf, la Drôme, Voie verte déserte, où seules quelques péripatéticiennes attendent le chaland, non pas en marchant, mais sagement dans leur camping car.

Bouffe dégeu , même pas avalée, dans une gargote, dont nous tairons le nom, par pudeur, ainsi que l’hôtel attenant, ne seront pas dans le guide, pourtant labélisé accueil vélos par les zotorités qui visiblement n'ont pas eu le loisir de gouter au lapin chinois.

Petite halte aiprès du directeur de l'Office de Tourisme du Viviers, et reçcu par sa chamante collaboratrice, Nous devons malheueusement repartir pour méditer voici devant le fameux défilé et barrage de Donzère sans son Dragon.

La voie verte qui suit le fleuve est assez proche du Rhône, tellement procMon-Coeur la bicyclette de claudio dubitative devant ce Gué de la Conche; sur ViaRhôna en 2017he que le gué de la Conche est impossible à franchir, comme à chaque fois.

Et malgré un panneau avertisseur posé quelques kilométres en amont nous insistons afin de vérifier et d’étudier un échappatoire.

En effet, comme à Verdun : ça ne passe pas, à la nage peut être .. mais claudio n'ayant nul envie de servir de Etape ViaRhôna hôtel le Robison à Pierrelatte nourriture pour les silures et autres crocos de Pierrelatte, prudemment, fait demi tout et rejoint la D 86 par un chemin de traverse dont il a la secret.

Après quelques zig et gag, savamment négociés, voici Bourg saint Andeol : (Priez pour nous) , passé le pont ,c'est le Robinson, qui nous accueillera ce soir afin de recharger les batteries, et nous ré- Hydrater .

La période creuse de ce mois de mars étant propice à l’accueil client, c'est autour d'une bonne bavette que nous ferons causette avec Gloria la patronne , ma foi fort aimable.