Randonnée De la Savoie à la Vallée du lot : Etape six

de Florac à Entraygues Gorges du Tarn Causse et Lot : 141 km

Topo-guide-léman-mer-viarhôna-via-pre-alpina

01-05-2018 maj 01-05-2018 Fiche contact

topo guide viarhôna

bambee-201-savoi-lot-etaoe-six-causseDépart matinal pour rejoindre Entrles-gorges-du-Tarn-et-caussesaygues.

Florac étant à la convergence de trois rivières, claudio s'y perd un peu : Mais grâce, non pas à son Gps, mais au patron de la tôle, ma foi débonnaire et sympathique, nous réussissons (de cheval) à sortir de la ville.

On commence donc par descendre tranquillement le long du Lot, juska st Enimie, nous disant que la journée va être une aimable pédalée du dimanche.

Alors que je compulse la Micheline carte, pour évaluer l'ampleur de la tâche, un couple de français vient me parler et me conseiller, en me prenant pour un anglais : Je dois vraiment avoir l'air .. original pour que l'on me prenne pour un citoyen de sa gracieuse majesté .. et ce n'est pas la première fois.

Au bout de quelques minutes je lance à la Cantona , "But alors you are French .." et eux continuent de me prendre pour un roast-beef.

Nous avions mal lu la carte, une grosse bosse de 7 km se dresse à la sortie de Sainte Enimie :

pancarte-annonciatrice-région-des-caussesCelle ci permet de se hisser sur le Causse de Sauveterre : la pente n'est certes pas rédhibitoire comme disait une âmie, dame des temps jadis , mais est suffisamment rude : , pour faire mal aux vieilles gambettes du claudio, alourdies par des tonneaux de Beaujolais et des scampi fritti de la Joyce.

Quelques arrêts photos et repos seront bien nécessaires sur cette route heureusement encore fraiche en cette saison, mais je vous laisse deviner la chaleur qui y règne en aout.

Nous prenons donc le temps de vivre et d’admirer la vallée du Tarn en contrebas , Tarn qui a creusé une véritable entaille sur ce plateau, séparant la région entre le Causse Méjean et le Causse Sauveterre.

 

Nous arrivons enfin sur le plateau, calme, koike, ponctué des sempiternelles gugusses pétaradant à motos :

Je n'ai rien comme les motos, mais il serait souhaitable qu'elle fassent un peu moins de bruit ..

Le plateau est un peu hors sol et hors temps..

Nous changeons de vallée et de rivière donc, à la Canourge , nous suivrons alors le Lot Par : Espalion, Estaing, où, nous voyons quelques jacquets terminant leur penitence du jour .

La pluie nous obliqe à un arrêt momentané devant le château monumental.

Et pi : zou, par trois pédalées nous arrivons à notre auberge à Entraygues : Ma foi, accueil correct, vélo au garage et claudio à la douche et à la soupe fort bonne..