La dépréssion (ou plutôt, déprime) ; saisonniere

21-11-2004 maj 02-12-2021 Fiche contact

d'après Jean-Louis Rougier, Kinésithérapeute du sport cyclotourisme FFCT Novembre 1998

Le manque de lumière est l'élément fondamental de la dépression saisonnière, qui apparaît vers octobre novembre.
Les signes les plus remarquables sont la tristesse, le manque de volonté, la fatigue mentale, la baisse de la libido et les troubles de l'humeur. De plus, le sujet  aura tendance à dormir plus longtemps mais d'un sommeil de mauvaise qualité, agité, et à manger davantage avec une attirance toute particulière pour les aliments riches en calories, sucres et graisses, ce qui entraînera bien sûr une prise de kilos excédentaires.

Les traitements
Les médicaments :
On évite ..
L'acupuncture : Elle peut apporter une amélioration très nette des symptômes en quelques séances
L'homéopathie
Elle est indiquée pour les formes chroniques et saisonnières, ainsi que pour les sujets présentant une fragilité évidente pour ce genre de problèmes
La photothérapie C'est la meilleure thérapeutique des dépressions saisonnières dues à un manque de lumière. Ce procédé consiste à exposer les patients à un rayonnement ultraviolet intense (2 500 à 10 000 lux)  pendant une à deux heures tous les jours.
Le début s'effectue toujours en milieu hospitalier, et peut éventuellement continuer au domicile par la suite.
Les aides naturelles
Pour les états dépressifs légers ou moyens, la phytothérapie pourra éviter l'usage de médicaments psychotropes.
- L'EschoItzia constitue un sédatif et un hypnotique naturel. Elle apporte un sommeil réparateur et paisible, supprime les difficultés d'endormissement, les cauchemars et les réveils nocturnes. Elle possède aussi des vertus anxiolytiques.
- Le Millepertuis exerce un effet positif sur le moral et sur le psychisme mais également un effet sédatif.

II favoriserait la production naturelle de mélatonine par l'éplphyse du cerveau. Cette hormone, sécrétée lorsqu'il fait noir, joue un rôle considérable dans la régulation des rythmes biologiques, sommeil et reproduction en particulier.  La Gentiane est traditionnellement utilisée en cas de fatigue, de surmenage et de convalescence. .
En fin de saison, évitez l'arrêt brutal, du jour au lendemain, des efforts physiques.
Préférez si possible un arrêt progressif  Sl vous êtes saturés de vélo, remplacez par du footing, de la natation, du V.T.T. de la gym, du stretching ou de la musculation, mais évitez un arrêt total de toute activité physique.

Sortez dès que vous en avez l'occasion  pour aérer le corps et l'esprit. Profitez des moindres rayons de soleil- Ouvrez les fenêtres.

A défaut, partez en montagne : Avec la réverbération des rayons solaires sur la neige, vous allez capter un max de lux.

Jean-Louis Rougier
Kinésithérapeute du sport (paru dans la revue « Cyclotourisme Nov 2003)

Retour biclou